Jean-Michel SAIVE

Le 1er forum consacré à notre Jean-Mi national
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mister WANG, Jean-Mi et la Belgique

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathalie
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 161
Localisation : Laneffe, province de Namur, Belgique
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Mister WANG, Jean-Mi et la Belgique   Jeu 30 Juin à 12:24

Un autre article parlant de Mister WANG, Jean-Mi et la Belgique Wink

Amour de la République populaire de Chine

--------------------------------------------------------------------------------

cri
M : De 1993 à 1994, Jean-Michel Saive a continuellement été classé numéro 1 du classement général mondial. Cela faisait sensation dans toute la Belgique. Jean-Michel est devenu un héro national. Son entraîneur Wang et lui ont été élus « personnages en vue de l'année » en 1994. Etant donné cette décoration hautement distinguée, Wang s'est également vu décerner le Prix de la Remarquable Contribution par la Fédération internationale du Tennis de Table (ITTF).

F : Cependant, il a quand même eu beaucoup de difficultés pour vivre à l'étranger. Premièrement, la langue. Il lui était impossible au début de communiquer avec les joueurs. Wang s'est alors sérieusement mis à étudier. Ensuite, il s'est efforcé de s'adapter à la vie en Belgique, et avec le temps, il s'est conformé aux coutumes locales.

M : D'ailleurs, les systèmes étatiques chinois et belge sont totalement différents. Le sachant, Wang n'a pas aveuglément utilisé les mêmes méthodes d'entraînement qu'en Chine.

F : Tous les joueurs belges sont amateurs. Leur temps d'entaînement est de loin infétieur à celui des joueurs chinois. Wang a alors changé ses méthodes pour s'adapter à eux.

M : « J'améliore sans cesse mes méthodes d'entraîenment en vue d'enseigner à mes élèves du monde entier la moelle de la technique chinoise en un temps très limité. »

F : On dit que Wang a deux fils en Belgique, Saive et Martin. On connaît bien le premier, mais le dernier, Martin est un peu étranger pour la plupart des gens.

M : Wang a en effet repéré Martin quand il n'avait que 14 ans par hasard dans un club, et l'a sélectionné dans l'équipe nationale belge. Mais la Fédération du tennis de table de Belgique a refusé l'adhésion de Martin. Wang l'a alors personnellement subventionné.

F : En outre, Wang a offert l'occasion à Martin de communiquer avec les meilleurs joueurs du monde pour élever son niveau. Grâce à une direction et une supervision attentive, Martin a fait d'énormes progrès. Et lorsque l'équipe de Belgique s'est classée seconde au championnat du monde, Martin a accompli un brillant exploit.

M : Quand les parents de Martin ont enfin rencontré Wang, ils n'ont pas réussi à retenir leurs larmes en disant qu'ils n'avaient pas pensé pouvoir rencontrer un bienfaiteur chinois.

F : Les joueurs belges ont profondément été touchés par la sincérité de Wang. Il a gagné la dignité pour les Chinois grâce à ses compétences. Saive nous a confié qu'il n'avait aucune idée sur la Chine auparavant, et que les Chinois ne lui inspiraient aucune confiance. Mais à travers la coopération et la communication avec Wang, il a désormais une confiance de 120% envers les Chinois.

M : Wang a déjà acquis la nationalité belge. Mais il estime qu'il est et sera toujours Chinois, où qu'il se trouve. Il a toujours ce rêve : que les équipes belge et chinoise se rencontrent en finale, et que la Chine obtienne la médaille d'or.

F : Ce rêve s'est en fait réalisé en 1994 lors des 46èmes Championnats du monde de ping-pong. Debout sur le podium avec ses équipiers belges, quand il voit le drapeau national de al Chine se hisser, Wang ne peut s'empêcher de chanter l'hymne national avec tous les Chinois.

M : « Je me déplie quand j'entend l'hymne national chinois. J'ai un c?ur chinois. Je suis un Chinois, je viens de Chine. Mon c?ur ne changera jamais. Je souhaite que tous les Chinois soient irréprochables. »

F : Wang aime beaucoup la chanson « Amour de la République populaire de Chine », il estime que les paroles de cette chanson exprime bien ses aspirations, il est un Chinois à jamais.

M : Chers amis, c'est sur cette chanson exquise que notre émission s'achève. Merci de votre fidélité, et à la prochaine.


Lien:
http://fr.chinabroadcast.cn/1/2005/06/30/55@71886.htm

_________________
TCHO!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mister WANG, Jean-Mi et la Belgique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jean-Michel SAIVE :: Equipe nationale-
Sauter vers: